Ces derniers mois, divers acteurs ont appelé avec insistance de leurs vœux une nouvelle culture dans la science.
Wenn Sie diese Information nicht lesen können, klicken Sie bitte hier.
Logo
La culture scientifique en mouvement | newsletter octobre
B812AADA-C91D-9407-BF8F88325605CFA0.PNG
« C’est une histoire d’excellence continue », nous dit en voix off un fabriquant de montres suisse à la télévision, alors qu’à l’image Roger Federer plane au-dessus d’un court de tennis quelque part dans le monde. Dans le monde universitaire, en revanche, la conception traditionnelle de l’excellence est parfois marginalisée. Ces derniers mois, divers acteurs, principalement issus de la relève, ont appelé avec insistance de leurs vœux une histoire différente et une nouvelle culture dans la science. Celle-ci doit être durable et ouverte, maintenir les hiérarchies à plat, réduire la quantité et prendre du temps pour la réflexion.
 
Nous proposons ici une sélection de quelques-unes des initiatives que nous avons vu émerger dernièrement en Suisse (en partant des plus récentes) :  
 
 
 
  • En septembre, l’initiative « better science », lancée par le groupe de travail « Kritischer Exzellenzdiskurs » de l’Université de Berne, a été rendue publique. Elle vise à donner un visage en Suisse à un mouvement international connu ailleurs sous des termes tels que « slow science » et appelle le monde universitaire à repenser son approche en faveur d’une science basée sur la durabilité, la diversité et l’égalité des chances.  
 lire la suite
Inhalt
arrow     Rôle et responsabilité de l’État durable
arrow     « Décodage » : relance du blog de l’ASSH
arrow     « Les découvertes archéologiques ne repoussent pas »
arrow     Horizon Europe 2021-27 : le Parlement européen contre les coupes
arrow     Mettre à profit le potentiel scientifique en période de crise
arrow     Fantasmes de toute-puissance en médecine
arrow     Comment amener l’histoire au grand public ?
arrow     Agenda
arrow     Publications
Rôle et responsabilité de l’État durable
Le prochain Bulletin de l’ASSH paraîtra en novembre.
Pensez-vous que la politique devrait s’appuyer sur le potentiel scientifique, et cela pas uniquement en temps de crise ? Doutez-vous de la légitimité démocratique des task forces scientifiques ? Pensez-vous qu’il existe une voie spécifiquement « helvétique » vers la durabilité ? Et les États européens devraient-ils s’inspirer de pays comme la Chine ou l’Inde pour se préparer à un avenir plus durable ?
Le dossier thématique du prochain Bulletin de l’ASSH porte sur le rôle et la responsabilité de l’État dans le changement vers plus de durabilité. Les auteur·e·s du dossier réfléchissent, analysent et systématisent l’« État durable » sous différents angles. Le Bulletin paraîtra dans la seconde moitié du mois de novembre. Vous pouvez vous y abonner ici gratuitement.
B812AC10-952B-CE38-F61678912C9E91F6.jpg
« Décodage » : relance du blog de l’ASSH
Le désarmement est-il un objectif géopolitique réaliste ? Quels sont les récits séduisants qui rendent les théories du complot si irrésistibles ? Que dit l’éthicien animalier sur le continuum qui va de la production industrielle de viande à l’antispécisme ? Et la théologienne sur la position politique des Églises d’État ? 
 Autant de questions qui se trouvent au cœur des débats de société – et sur lesquelles les sciences humaines et sociales ont beaucoup à dire. Le nouveau blog de l’ASSH « Décodage » se veut une plateforme pour les représentant·e·s de ces disciplines : il offre des regards professionnels, mais aussi des commentaires et des opinions présentant, parfois, un caractère inachevé. En bref : un journal numérique qui réfléchit sur l’actualité.  
B812ACE4-9092-93B3-1D5CD60F375D22E7.jpg
arrow    Vers « Décodage »
« Les découvertes archéologiques ne repoussent pas »
Entretien avec l’archéologue et numismate Markus Peter
En septembre, Markus Peter a été élu membre d’honneur de l’ASSH. Dans une interview, il nous parle de sa fascination pour les pièces de monnaie anciennes, des fouilles archéologiques et du développement de la numismatique en tant que discipline scientifique au cours des dernières décennies.
B812AD6C-CA69-D96A-2973F0BDF61777BA.png
arrow    vers l’interview (en allemand)
Horizon Europe 2021-27 : le Parlement européen contre les coupes
Quel montant l’Union européenne souhaite-t-elle accorder au financement de la recherche ? Après que le Conseil européen a réduit la proposition de budget de la Commission (94,4 milliards d’euros) pour Horizon Europe 2021-2027 à 80,9 milliards d’euros, le Parlement européen s’insurge contre ces coupes. Avec le budget réduit, l’UE se retrouverait encore plus loin derrière la Chine et les États-Unis en termes de force d’innovation, craint le rapporteur et député européen d’Horizon Europe Christian Ehler (déclaration du 19.10.20).
Parallèlement, l’EASSH concrétise son appel en faveur d’un financement accru des sciences humaines et sociales dans la nouvelle période budgétaire. Elle le justifie par une analyse du programme Horizon 2020 : les demandes de financement dans le cadre du pôle « Inclusive, reflective and innovative societies » (SC6) auraient un taux de réussite de seulement 5,4 %, contre 11 % en moyenne pour l’ensemble des pôles. C’est un symptôme de sous-financement évident, selon EASSH. Il en résulte que d’excellents projets sont exclus du financement. Les plans pour Horizon Europe 2021-27 ne montrent pas de correction de cette situation.
arrow    pour en savoir plus
Mettre à profit le potentiel scientifique en période de crise
Un postulat du Conseil des États demande la création d’un réseau interdisciplinaire
« Le Conseil fédéral est chargé d’examiner dans un rapport comment créer un réseau scientifique interdisciplinaire ou un centre de compétences pour les situations de crise. Ce rapport indiquera les avantages et les inconvénients, les mises en œuvre possibles et le besoin de légiférer à ce sujet ». C’est ce qu’a demandé Matthias Michel, membre PLR zougois du Conseil des États, en mai dernier au Conseil fédéral dans un postulat. Afin de profiter au mieux du potentiel du paysage suisse de la recherche, « il faut être en mesure de l’exploiter pleinement », poursuit le texte. Il ne s’agit en effet pas seulement de questions de santé, mais aussi de connaissances scientifiques fondées et de bases de décision dans les domaines de la société, de l’économie et de l’État.
Il est également important, a déclaré M. Michel lors du débat au Conseil des États, de clarifier fondamentalement le rôle que les chercheuses et chercheurs doivent jouer en période de crise et comment l’échange entre chercheurs, chercheuses et décideurs, décideuses doit fonctionner. Lors de sa session d’automne, le Conseil des États a adopté le postulat par 18 voix contre 17 et l’a transmis au Conseil fédéral. Le Conseil fédéral avait recommandé le rejet de la proposition en août.
B812B166-C593-91DC-DE22D48B1D259D5F.png
Fantasmes de toute-puissance en médecine
Le follow-up du colloque « Pouvoir et impuissance de la médecine » est en ligne.
L’essor de la médecine moderne s’est accompagné d’un tabou sur la fragilité et la mort : le sentiment d’une médecine technique toute puissante s’est répandu. Cette toute-puissance est aujourd’hui remise en question : par le vieillissement de la société, par l’augmentation des maladies chroniques non infectieuses ainsi que par la hausse des coûts de santé. Le colloque « Pouvoir et impuissance de la médecine », que l’ASSH a organisé le 21 octobre en collaboration avec l’Académie suisse des sciences médicales, a traité de ces défis. Des impressions, certaines déclarations, ainsi que l’ensemble des présentations et des vidéos des contributions sont publiées sur le site Internet de l’ASSH.
arrow    vers le follow-up
B812B27A-93D9-FC82-82ADBC564F957909.png
Comment amener l’histoire au grand public ?
Le 12e colloque d’infoclio.ch portera sur les relations entre la médiation culturelle et les sciences historiques.
Les récentes controverses sur la représentation de l’histoire dans l’espace public montrent à quel point la société civile est importante quand il s’agit d’élaborer nos rapports au passé. Comment l’histoire peut-elle atteindre un large public ? Comment la recherche, les institutions culturelles et les publics participent-ils à cette médiation ? Le colloque se déroulera en ligne et expérimentera ainsi différentes formes de médiation numérique. Une partie des contenus du colloque sera disponible en ligne à partir du 10 novembre 2020, et une table ronde virtuelle en direct aura lieu le 13 novembre de 10h à 12h.
arrow    vers le colloque
Agenda
Manifestations en novembre
05 novembre
18h15-20h00
Online
Public Roundtable «Shared memories of equality movements – an intergenerational dialogue»
Société Suisse d'Etudes Genre SSEG
           
13 novembre
10h00-12h00
Online
Colloque « Médiation culturelle et sciences historiques »
infoclio.ch
 
19 novembre
08h30-17h00
Institut suisse pour l’étude de l’art (SIK-ISEA), Zurich
«Berufsfeld Geisteswissenschaften»
Cycle « Lieux de savoir » dans la série « La Suisse existe – La Suisse nʼexiste pas »
SIK-ISEA, Ringier AG, Musée national suisse
 
20/21 novembre
09h00-17h45/09h00-17h00
Online
Conference «Critical Gender and Diversity Knowledge. Challenges and Prospects»
Think Tank Gender & Diversity
 
25 novembre
14h00-17h00/19h00-20h30
Musée d'Art de Bâle
Workshop/Expertenroundtable «Wissensort Museum»
Cycle « Lieux de savoir » dans la série « La Suisse existe – La Suisse nʼexiste pas »
VKKS-ASHHA, SIK-ISEA, Musée d'Art de Bâle
 
25 novembre
16h00-18h00
Online
Plateforme suisse Éducation 2030
Commission suisse pour l'Unesco, Académies suisses des sciences
 
26 novembre
18h15-20h00
Online
«Autoschlüssel wegwerfen und Schnitzelfasten? Über einen besseren Weg, individuelle Verpflichtung für den Klimaschutz zu übernehmen», Referat von Bernward Gesang
Philosophische Gesellschaft Bern
 
27 novembre
13h30-18h00
Vitromusée Romont
«Verre: savoir et tradition artistiques»
Cycle «Lieux de savoir» dans la série «La Suisse existe – La Suisse n’existe pas»
Vitromusée Romont, Vitrocentre Romont, Société Suisse-Asie
Publications
B812B6FC-E6D5-0C99-422C02309389DF43.png
Next Generation und Third Space
Schmidlin, Sabina, Eva Bühlmann und Fitore Muharremi (2020): Next Generation und Third Space: neue Karriereprofile im Wissenschaftssystem (Swiss Academies Reports 15,3).
arrow    Download
 
B812B85C-F3E2-B4CF-46A64990E358F10C.png
Lebensräume – Lieux de vie
SAGW (2020): Lebensräume – Lieux de vie (SAGW-Bulletin 26,2).
arrow    Download
B9168FF9-E5A2-9E82-BE862916C493A2B7.png
La pression de la tertiarisation
Kriesi, Irene et Regula Julia Leemann (2020) : La pression de la tertiarisation. Défis pour le système de formation le marché du travail et l'individu, éd. par l'Académie suisse des sciences humaines et sociales (Swiss Academies Communications 15, 6).
arrow    Download
Schweizerische Akademie der Geistes- und
Sozialwissenschaften (SAGW)
Laupenstrasse 7
Postfach
3001 Bern
Schweiz

Tel:  031 306 92 50
E-Mail: sagw@sagw.ch

www.sagw.ch
Aktuell arrow
Kontakt arrow
Datenschutzerklärung arrow
Twitter     Facebook     Linkedin
Ich möchte meine Daten ändern oder mich vom Newsletter austragen: hier klicken